Sacrée croissance !

Trailer Trailer
Voir le film en entier Voir le film en entier
Clip Nico Paech Clip Nico Paech
Trailer (EN) Trailer (EN)

Description officielle du film...

Maintenant que la crise, économique, financière et écologique, a pris le dessus en Europe et dans le reste du monde, le concept du « retour à la croissance » est martelé par tous les politiques, à gauche comme à droite, comme la seule solution pouvant nous en sortir.

Pour le commun, le retour à la croissance amène toujours les mêmes questions : la croissance, c’est quoi exactement ? Comment ce concept économique est-il arrivé à s’imposer progressivement, jusqu’à devenir un dogme incontournable ? Comment peut-on continuer à promouvoir la croissance illimitée aujourd’hui, sachant que les ressources de notre planète sont limitées et sur le point de s‘épuiser ? Y a-t-il des alternatives théoriques et pratiques à la croissance ? Que peut-on faire au niveau local pour changer ce paradigme ?

Dans ce film, des expériences concrètes s’opposent aux déclarations des experts, toutes pareilles, en montrant des solutions nouvelles pour mettre en place une transition essentielle, dans tous les domaines. Le film présente des initiatives tant au Nord qu’au Sud pour démontrer l’universalité du mouvement. « L’abondance matérielle finira par s’arrêter », rappelle un des intervenants. Et c'est avant qu'il faut changer de paradigme économique, insiste Marie-Monique Robin. —- Les mots de la réalisatrice: « En réalisant ce film, j'ai beaucoup pensé à toutes les associations et les mouvements qui depuis des années réfléchissent et agissent pour ouvrir des alternatives à cette économie de l'épuisement. « Sacrée Croissance ! » est à la fois un hommage à leur travail parfois visionnaire, et un outil pour aller plus loin en s'appuyant sur des initiatives exemplaires. Compte tenu des enjeux considérables et de l'urgence actuelle, j'ai fait tout mon possible pour l'accompagner dans le public. »

Informations à propos du film...

En bonus, un des meilleurs reportages sur le Bonheur National Brut, fondé sur la protection de l’environnement, la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise, la bonne gouvernance et le développement économique responsable et durable. Le bref film nous donne une vision à couper le souffle des liens entre le Bonheur National Brut et les systèmes énergétique et monétaire, l’éducation, l‘entreprenariat et l’agriculture. Une belle source d’inspiration.

Autres critiques...

“Le nouveau documentaire de Marie-Monique Robin est avant tout l’histoire d’une cassure. Entre les décideurs politiques et une partie de la population réticente à se laisser imposer les doxas libérales, les visions du monde tel qu’il doit être mené semblent irréconciliables. Lorsque les premiers ne jurent que par la croissance, répétant le terme comme une formule incantatoire, les seconds espèrent en d'autres solutions et réfutent le productivisme et la consommation à tout prix.” – Arte

“Face à la crise et aux risques écologiques, il faut repenser de fond en comble notre modèle de société fondé sur la croissance. Locales et solidaires, des solutions alternatives existent. Le nouveau documentaire de Marie-Monique Robin témoigne de celles qui vont – peut-être – orienter notre futur.” – Allociné

“Alternant réflexions d'experts sur la société post-croissance et immersion concrète dans des initiatives locales en germe, ces quatre-vingt-dix minutes au propos foisonnant ont une vertu indéniable : elles composent un stimulant réservoir d'idées et d'énergie pour inventer demain.” – Télérama



Informations techniques et droits d'auteurs...

Réalisation: Marie-Monique Robin
Production: M2R Films, ARTE France
Pays: France
Année: 2014
Durée: 93 minutes
Langue (audio): allemand, anglais, français

Plus d'informations

Tags

Croissance Énergies renouvelables



Contenu

Distraction

scientificité + qualité journalistique

Transfer eines Momentums

Photos, musique, artisanat





Films recommandés sur le thème "consommation + alternatives"

D'autres films sur le thème "consommation + alternatives"

<< Retour au sommaire "consommation + alternatives"